Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Aline

Voilà, ça fait maintenant 3 jours que j'ai l'estomac dans les baskets, une boule au ventre et une capacité de concentration au ras des pâquerettes. Parce que mercredi, une bande d'illuminés a voulu venger un prophète qui ne leur avait rien demandé, au nom d'une religion dont les préceptes indiquent qu'ils doivent être en train de pourrir en enfer... Bref, des cons narcissiques avec des idées toutes faites.

Ces trois sombres crétins - pour laisser sa carte d'identité dans la voiture avant de prendre la fuite, quand même, faut avoir un bon tas de bouse dans le petit pois - ont donc abattu en tout 17 innocents, laissé des blessés et choqué à vie tous les témoins.

Dans le même temps, ils ont aussi réussi à faire prendre conscience à beaucoup de personnes en France (je ne me positionnerai pas sur l'ensemble des habitants de France), ainsi qu'à beaucoup d'habitants d'autres pays, de l'importance de défendre notre liberté d'expression, de l'importance de nous foutre ouvertement de la gueule de ce type d'illuminés et de leurs suiveurs, pour que ce ne soit juste pas possible d'imaginer une telle violence contre ce que l'on a tout à fait le droit d'estimer être une mauvaise blague - après tout, si les dessins sont dans la place publique, c'est pour engendrer des réactions, quelles qu'elles soient - mais pas de la violence!

Pour ma part, et même si je ne lisais pas toujours Charlie Hebdo, je savais que ce journal était là, je connaissais les valeurs qu'il prônait, notamment pour avoir dévoré Greffier, de Johann Sfar, dans lequel il raconte le procès de Charlie Hebdo pour les caricatures de Mahomet.

Et mes trois jours de mal à l'aise, là, je les ai vécus comme si j'avais perdu un proche. Même si l'équipe de survivants ne veut pas l'entendre, ce n'est pas parce qu'on ne lisait pas Charlie chaque semaine, voire même pas une fois dans l'année, qu'on ne s'en sentait pas proche d'une manière ou d'une autre. Et puis il y a le symbole, quoi qu'ils en disent, encore une fois: cet attentat est une atteinte à la liberté d'expression, à notre liberté d'expression, à notre liberté de dire qu'on n'est pas d'accord avec des fanatiques pseudo-religieux sans devoir craindre des représailles de leurs suiveurs...

"Notre génération n’aura pas seulement à répondre des mots et des actes haineux des méchants ; il lui faudra aussi répondre du silence consternant des gens de bien." disait Martin-Luther King... et c'est malheureusement valable encore aujourd'hui, dans un contexte différent de celui dans lequel il a prononcé ces paroles.

Ku Klux Klan = DaeshJ'ai l'espoir que cela apprendra à tous ceux qui l'ont oublié depuis 2002 que le racisme n'est pas seulement une opinion, mais aussi un délit. Que cela réapprendra à ne pas tolérer la revendication de ces idées au point d'avant 2002, c'est-à-dire une époque où il était tout simplement impensable d'affirmer haut et fort voter pour le père au physique de bouledogue d'une certaine blondasse à la tronche de raie, une époque où on pouvait faire des blagues sans qu'elles ne soient prises au premier degré (quand je vois le nombre de gens qui prennent au pied de la lettre les articles du Gorafi, j'avoue que ça me fait marrer... mais que ça m'inquiète aussi!).

Tout ça parce qu'il y a déjà des gens qui font l'amalgame entre une religion et une secte d'illuminés - même si les religions, à la base, c'est quand même des sectes aussi, vu les génuflexions étranges que chacune arrive à faire faire à ses fidèles (je parle évidemment ici du christianisme autant que du judaïsme et de l'islam) - et qui se retrouvent renforcés dans cette fausse idée parce que ces crétins de terroristes ont crié le nom de leur dieu (mais ils auraient aussi pu défendre la Reine d'Angleterre, ou quiconque s'est déjà senti offensé par un dessin) en tuant des gens.

Voilà, ça fait donc trois jours que j'ai perdu encore un peu d'espoir, de foi en l'avenir et en l'humanité... et ce que je vois dans les journaux ne m'aide pas vraiment à en regagner. J'ai envie de présenter mes excuses de française blanche à tous ceux qui vont se prendre des insultes racistes par des gens de plus en plus déshinibés de leur haine des autres (quelle différence avec ces crétins de terroristes?)... et demain, j'irai marcher avec tous ceux qui iront marcher pour tous les membres de Charlie, pour les policiers tués et pour les autres victimes - en espérant que ma présence ne sera pas reprise par quelque parti politique que ce soit - et pour dire aux illuminés:

ON VOUS EMMERDE ET ON N'A PAS PEUR!!

Je suis Charlie (oui oui, je sais, toi aussi! ;) )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article