Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Aline

Le 20 mars, c'est la journée de la Francophonie dans le monde entier, un jour dédié - surtout hors de France, étrangement - à la langue française, à ses utilisateurs, pour essayer de continuer à la faire vivre en organisant des actions, des jeux... Une manière de convaincre les francophones déçus que oui, le Français est une langue vivante, une langue qui bouge et qui s'exporte... avec un peu de mal face à l'anglais, c'est sûr, mais tout de même!

C'est donc, pour les professeurs de FLE comme moi, l'occasion de passer de bons moments avec les apprenants (les élèves, dans le jargon FLE) et les collègues. L'occasion de faire la fête, tout simplement!

A Vientiane, sur le campus, différents événements ont été organisés avec, dans l'ordre:
  • le Forum Francophone pour l'Emploi (les entreprises françaises/francophones au Laos viennent exposer leurs stands pour montrer aux étudiants de français qu'ils pourront utiliser leurs compétences dans le milieu professionnel plus tard) mercredi dernier,
  • le concours de chanson, poésie et théâtre organisé par l'AUF et qui concerne les étudiants du supérieur de Vientiane (Université Nationale + Université des Sciences de la Santé) jeudi après-midi,
  • la fête de la Francophonie de la Faculté de Lettres et de la Faculté de Pédagogie (à laquelle je n'ai pas pu participer ni assister, j'étais clouée au lit avec un gros rhume attrapé à la Guinguette) vendredi après-midi,
  • les Olympiades de la Francophonie organisées par le CPF (Centre Provincial Francophone, sorte de CIO-CDI) de Vientiane, pour les étudiants du supérieur et des classes bilingues de Vientiane samedi matin.
J'ai préparé un groupe d'élèves pour le concours de l'AUF mais, nouille que je suis, j'avais oublié un détail. En fait, je leur ai fait interpréter "Tout le bonheur du monde" de Sinsemilia en playback, avec de faux instruments marrants... mais j'avais pas pensé que s'ils jouaient en playback, ils ne pouvaient pas avoir de note de prononciation, ni de correction grammaticale. Et donc ils ont été disqualifiés. Les pauvres :(  On s'est donné beaucoup de mal pour fabriquer les instruments et un peu de mal pour la mise en scène, et je vous laisse apprécier leur performance sur la vidéo, ne serait-ce que pour leur rendre hommage :



Et samedi matin, j'ai aidé à l'organisation des Olympiades (enfin, jusqu'au moment où je me suis fait piquer mon sac, puis l'ai retrouvé sans sous ni carte bleue, mais avec tout le reste, ouf!), et surtout pour les Tableaux Vivants, une idée géniale qui consiste à donner, une semaine avant, la photo d'un tableau à chaque équipe, qui devra ensuite le reproduire de manière vivante... Voilà le résultat:

Original Copie "vivante"

 
 
 
            Fernando Botero: Gente del circo (2007)
   
       Gustave Caillebotte: La place de l'Europe, temps de pluie (1877)
 

          Claude Monet, Femmes au jardin (1866-67)
 
          Edgar Degas: Danseuses (1884-85)
   
   
 
 
              Bozidar Crnec: Toulouse Lautrec (1990)
   
 

Pas mal, non? Je ne pensais vraiment pas qu'ils travailleraient autant pour cette épreuve... le groupe du tableau de Monet est même allé jusqu'à couper un arbre!! Belle mentalité!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tristan 02/04/2009 05:23

Ce que je préfère, c'est le sigle "non-fumeur" au dessus de la tête de Jésus Christ....énorme !

Aline 02/04/2009 10:35


Aaah, mais je suis sûre qu'il y en avait un hors-champ dans la scène qui a inspiré le tableau! :))


Helene 22/03/2009 13:09

Mortelle!!! Cette idée de tableau vivant! Et le résultat est vraiment super! C'est vraiment top délire, une idée à ne pas oublier :)

Aline 24/03/2009 12:27


C'est clair, hein? C'est une idée d'Emilie, du CPF... on donne à chaque équipe le tableau une semaine à l'avance, et le jour-même, ils ont de 20 à 30 mn pour se mettre en place. Et le jury fait le
tour, comme dans une expo. Trop sympa!