Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Aline

Je pense que j'ai fait le tour de toutes les possibilites d'amusement de cette ville, et la, ça fait trois semaines qu'on fait rien le week-end, c'est d'un ennui à tuer un rat déjà mort!! 

 

Et même, j'ai envie de voir du vert, de la vraie herbe sur du sol pas plein de sable, et m'étaler dessus.

 

pacifico.jpgMa vie ici est devenue une espèce de routine désagréable: le matin, mini-bus pourri et hyper bruyant jusqu'à la prison, puis à pied jusqu'à l'école-fac où je donne des cours, puis retour, puis vélo jusqu'à l'alliance, puis cours, puis retour, puis, au pire, dodo et au mieux, invasion de potes mexicains avec leurs bières (s'ils en ont pas ils disent qu'ils sortent sans leurs armes...), et quand y'a un marseillais en plus, soirée belote. C'est marrant un moment, mais faire toujours la même chose, ça devient relou!

 

Et depuis mi-fevrier plus rien que des soirees bières-tacos, ou bières-quesadillas... je commence a trouver le temps long. C'est vraiment bus-boulot-(bières)-dodo. Même l'homme que je me suis trouvée ici (non, c'est pas mon coloc) me fatigue de routinerie. La mappemonde me titille du côté de la Nouvelle-Zelande, pour voir de quoi ça a l'air. Y'a aussi la Tanzanie et le Cambodge... i'll see!!

 

Bon, j'dis pas, y'a aussi des soirées tranquilles, et là par exemple, on vient de se faire une piña colada maison bien sympa avec un pote qui dit qu'il va venir visiter la France cet été, un exemplaire unique de Mexicain cultivé (c'est un grand fan de Kusturica et de Yann Thiersen, qui sont totalement inconnus de la graaaaande majorité).

 

Je commence sérieusement à péter un plomb, parce que depuis la dernière fois que je t'ai écrit, on n'est pas du tout (ou presque) sortis de la ville, et je pense que Ciudad Obregon peut recevoir haut la main la palme de ville-la-plus-ennuyeuse du Mexique, voire du monde... Je suis toujours avec mon Mex, mais la semaine dernière j'ai développé un énervement chronique contre lui parce qu'il ne sait parler que de bière et de musique. C'est sympa, la musique, c'est clair, mais faut savoir parler d'autre chose!! Pareil pour la bière. J'en pouvais plus, donc je l'ai pas trop vu, et du coup, ça va mieux.

 

En parlant de bière, on est allés à un mariage, ce week-end, et je me suis bourré la gueule, quelque chose de grave. Je tenais presque plus debout, mais je me souviens de tout et j'ai pas vomi. Ce dont je suis trèèèèès fière. Mais bon, j'ai passé la moitié de la soirée avec des bois de cerf sur la tête, ce qui est tout de suite moins glorieux (c'est qu'ici, c'est le territoire des Indiens Yaqui, et leur danse traditionnelle est la danse du venado - cerf, donc on sort des bois de cerfs un peu pour toutes les occasions).


Quoiqu'il en soit, vivement les vacances, parce qu'on va faire un pt'it tour en Basse Californie avec mon coloc, et mieux, vive le mois de juin, où j'aurai un mois et demi pour visiter le pays. C'est beaucoup trop, donc faut que je change les dates, mais je crois que je vais bien me laisser un mois pour faire du tourisme intensif et rattrapper tout l'ennui que j'aurai attrapé ici, visiter le sud du Mexique, les temples, etc.

 

Sinon, avec Pascale, on est allées en vélo dans un village à côté pour voir une Fête du Cheval, et on a vu des chevaux danser la banda (=musique locale type "les musclés"...), dans tous les sens, sans aucune organisation, rien, c'était vraiment n'importe quoi. Mais bon, il fallait le voir, ne serait-ce que pour la touche culturelle. Après, on s'est mangé un hot-dog. Y'en a pas mal, ici, et ils sont meilleurs qu'en France parce qu'ils mettent des tas de trucs dedans (oignons
frits, sauce pimentée... et ketchup-mayo, évidemment).

 

 

Allez, un truc positif quand même: je parle pas mal espagnol, maintenant, ce qui est plutôt cool. Faudra que je tente de valider ça en rentrant.

 

Bon, j'ai des trucs à corriger (description des chambres et des cuisines de mes élèves de niveau 2... pa-ssio-nnant).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article