Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Aline

Cette semaine se tenait le salon Expolangues, qui est l'occasion - entre autres - pour les éditeurs du domaine de l'enseignement des langues de présenter leurs nouveaux produits aux professionnels. Et vu que je suis une prof de FLE (français langue étrangère, pour les deux du fond), et que j'ai une boss qui comprend que je puisse avoir envie de continuer à me former (parce qu'il y a aussi des conférences sur la didactique et la pédagogie, dans ce salon), j'ai pu y aller mercredi et vendredi, sur mes heures de travail (mais pas de cours) et j'y suis retournée samedi.

 

Les principaux éditeurs du FLE sont CLE International (qui édite aussi la revue le Français Dans le Monde), Hachette FLE, Didier et les PUG (Presses Universitaires de Grenoble). Ils étaient bien évidemment tous présents sur le salon, et j'ai donc pu constater par moi-même leurs méthodes de communication, en me rendant à leurs conférences sur leurs nouveaux ouvrages... je retire directement Didier de la course, parce que je n'ai pas assisté à  une seule de leurs conférences (pour des raisons pratiques: samedi à 11h du matin, c'était trop tôt pour moi!).

 

Il me reste donc CLE Intl, Hachette FLE et les PUG. Je les traiterai donc dans l'ordre des conférences auxquelles j'ai assisté samedi. Et j'ajouterai un éditeur surprise à la fin.

 

PUG: LE FRANÇAIS SUR OBJECTIF UNIVERSITAIRE

 

PUG Couverture FOUUne trè s bonne idée de recherche qui va s'appliquer, on l'espère, hors du FLE: l'analyse des besoins et la proposition d'une m éthode de français pour les étudiants intégrant le système universitaire français. C'est vrai que l'arrivée à la fac et l'adaptatio n au jargon universitaire, mais surtout aux méthodes de travail universtaires n'étant déjà pas évidente pour les personnes ayant suivi leur cursus scolaire en France, ça doit l'être encore bien moins pour les étrangers!

 

 Au niveau communication, maintenant, pendant la présentation: la directrice de collection répétait à tout va que c'était une nouvelle ère de recherche qui s'ouvrait dans le FLE (et c'est vrai!),  débordante d'enthousiasme, avant de passer la parole aux auteurs... je ne me rappelle plus du tout de l'intervention de l'auteure, je dois avouer. Quant à l'auteur, il nous a fait une très bonne présentation du CD-Rom, nous montrant chapitre par chapitre les titres, avec quelques exemples de contenus. Je me rappelle juste que les deux étaient assez convaincants. Le seul problème, c'est pendant les questions. Quand j'ai demandé "Est-ce que vous avez testé la méthode?", réponse laconique de monsieur: "Oui, nous avons testé la méthode". Ah. Bon. Très bien. Il aurait pu développer un peu, ce n'était pas du tout pour l'attaquer, que je demandais ça, moi! D'où, 2e question: "Et quel a été le résultat des tests?"...et là, il a un peu développé, mais on sentait qu'il fallait le forcer. Enfin! Je leur ai suggéré de faire des grilles de satisfaction à faire remplir aux "cobayes"... mais bon, comme c'est un nouveau domaine de recherche, il y a beaucoup de pistes à explorer!

 

Un aspect pratique: ils avaient édité un extrait de la méthode, très utile pour suivre la conférence, avec le sommaire, une fiche pédagogique etc. sous les yeux.

 

Et pour le support en tant qu'objet (=le bouquin), je crois que chez PUG, ils ont de très mauvais correcteurs d'édition. A chaque fois je trouve des fautes... là, c'était au niveau du titre du chapitre 10 du CD-Rom: "Production écrites"... dans un titre de chapitre! Je l'ai donc dit (hors micro, évidemment), et j'espère qu'ils n'ont pas déjà édité tous les CD-Roms pour les mettre à la vente...sinon, il va falloir mettre des Errata dans tous les bouquins.

La dernière fois, c'était une pleine page: "Les outil". Aïe!!!! Et je ne me souviens plus de la faute, exactement, dans un des derniers ouvrages que les PUG avaient édité avec Difusion FLE, Rond-Point, dans la double-page présentée en conférence lors d'Expolangues 2005, je crois, il y avait aussi une faute (mais les PUG ne publient plus Difusion en France).

 

Un autre point en moins: leurs couvertures sont moches. Je sais, c'est complètement subjectif :)

 

Malgré tout, plein de points en plus: toutes les fiches pédagogiques sont disponibles sur le site, les pages ne sont pas en papier glacé plein de couleurs chatoyantes... et donc c'est beaucoup mieux pour l'environnement!

 

CLE Intl: Intro (A1) OU Amical 1 (A1) ?

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/510tY3RZ57L._SL500_AA300_.jpgPour reprendre le vocabulaire de l'une des auteures de ces méthodes: cette présentation, ça a été le pompon! J'y allais déjà avec un fort a priori négatif sur CLE Intl en général et sur ces méthodes en particulier...

 

Retour en arrière: mercredi, j'ai feuilleté les deux méthodes, pour voir leurs différences (l'une est plus fournie que l'autre en exercices et contient une leçon de plus; l'une est tout-en-un, et l'autre en pièces détachées), et je me suis rendu compte que ni l'une, ni l'autre ne contenait de références au vocabulaire du corps (vocab de base, hein, je leur demande pas non plus d'apprende à de grands débutants de nous réciter les noms de tous les os du squelette!), et que nos apprenants seraient censés atteindre le niveau A1.1 (Intro) ou le A1 (Amical 1) sans pouvoir dire s'ils ont mal quelque part. Une présentatrice sur le stand, qui était à côté de moi, s'est aussi beaucoup étonnée de cet "oubli" étrange... ça nous a fait rire, et elle était très sympa. Donc je me suis dit que j'irais à la présentation pour en connaître les raisons.

 

Vendredi, je suis retournée sur le stand avec deux amies profs de FLE, et je leur ai parlé de la Nouvelle Grammaire Progressive, en disant que pour moi, ils n'avaient fait que rajouter des couleurs et un CD... là-dessus, une autre présentatrice du stand passe et me dit sèchement (et avec un cheveu sur la langue rapporté ici avec un "ç"): "Non, il y a beaucoup de nouvelles chançons, et auçi des exerçiçes, et effectivement, de la couleur". Je lui ai répondu "Oui, m'enfin la couleur, c'est pas très pratique pour faire des copies!" Ce à quoi elle a rétorqué "Oui, mais on va pas vous pouçer à faire des photocopies, hein!" et elle s'est tournée et elle s'est barrée. Bonjour le dialogue, l'ouverture d'esprit, les arguments... la pédagogie, quoi! Elle m'aurait montré les atouts de toutes ces nouveautés en souriant, cette grognasse, elle m'aurait certainement (çertainement) convaincue, au lieu de le prendre aussi personnellement!

 

Après ça, je l'ai entendue culpabiliser un prof de FLE à son compte en lui disant qu'ils "étaient pas là pour lui refaire son stock"... elle est un peu con parce que les profs de FLE à leur compte connaissent forcément des profs de FLE dans des structures, et peuvent donc conseiller - ou déconseiller - des méthodes. Manque total de sens de la communication, si vous voulez mon avis!

 

CLE IntrDonc c'est pas exactement ouverte à la discussion que je me suis rendue à la présentation samedi... présentation qui a commencé avec l'auteure d'Intro, une gentille dame qui nous a parlé de son ouvrage avec beaucoup d'affection, à nous dire comment il était génial pour des étudiants-japonais-ayant-le-français-en-3e-langue-en-arrivant-à-l'université (public beaucoup trop restreint, donc, alors que le quatrième de couverture de la méthode stipule que l'ouvrage est utilisable par des "débutants complets dont la langue et la culture maternelles sont éloignées du français" ...pourquoi pas des russophones alors, par exemple?). Une présentation très sentimentaliste, donc, où on ne pouvait que constater à quel point cette méthode tout en douceur (comme Moltonel épaisseur triple!) est géniale. Trop bien. Efficace.

 

Seulement, l'aperçu de loin des exercices ne m'a pas convaincue, surtout les dialogues qui, bien que très courts, n'ont pas du tout été travaillés (à moins que ça ne soit fait exprès?). Exemple, unité 12 (consultable ici): "On fait un petit voyage? Je voudrais voir les châteaux de la Loire. D'accord?"..."Hum...c'est un peu loin, non? J'ai une idée: allons au Mont-Saint-Michel."

Sauf que Paris-Amboise, ça fait environ 200km, et Paris-Mont-Saint-Michel, on arrive à 300km. Peut-être que les personnages ne sont pas à Paris, me direz-vous!

 

On pense en arriver aux questions, mais l'auteure s'étend sur le commentaire de la couverture du livre, pour qu'on voie à quel point elle n'est pas si vectrice de stéréotypes, vu que les deux personnages ne se parlent pas... ce n'est donc pas romantique! Wouah! Donc maintenant, les apprenants vont penser que les français ne se parlent pas à table? Que va en penser l'UNESCO?

 

Il ne reste plus 3 minutes pour poser des questions, je demande donc pourquoi on ne parle pas de maladies dans ces méthodes... "Mais ma chérie, il faut bien faire un choix!" Réponse d'un professionnalisme renversant... et allant à l'inverse de leurs propres objectifs énoncés dans l'avant propos "Leur permettant de leur apporter quelques éléments du "savoir-vivre ensemble" (quand tutoyer quelqu'un, par exemple)(...)." Je prends sur moi face à ce manque de respect notoire (j'aurais dû lui répondre "la vieille", pour qu'on soit à la même hauteur!) et remarque ensuite que cet ouvrage est vraiment pour un public spécifique, (et donc pour des étudiants-japonais-ayant-le-français-en-3e-langue-en-arrivant-à-l'université) et que pour le mien (réfugiés tchétchènes, sri lankais, iraniens, mongols), qui a une langue très éloignée du français, il serait vraiment incomplet. J'ajoute que j'ai un public de réfugiés politiques, "Mais j'étais sûûûûre que tu avais des réfugiés poltiiiiques!" Je reste bouche bée devant un tel manque d'argumentation, encore une fois. Une autre personne pose une question, et c'est sur le même ton sentimentalo-hystérique qu'on lui répond.

 

Mouais.

 

A la fin de la présentation, ils offrent les quelques exemplaires qu'ils ont et proposent d'en envoyer à ceux qui n'en ont pas.

 

C'est dommage, tout ça, parce que c'est une bonne idée de faire une méthode qui n'avance pas trop vite. Je vais m'en servir en grinçant des dents, mais tout de même!

 

 

Hachette FLE: AGENDA : RENDEZ-VOUS AVEC LE FRANÇAIS

 

http://www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle/HACHETTEFLE/2010/9782011558022-G.jpg

Là, on change de décor, on change de méthode, on change de style. Une autre planète.

 

Déjà, Hachette a eu la bonne idée de réserver la grande salle de conférence, et tout le monde est assis. Alors que pour les deux autres conférences, les gens étaient assis par terre autour des chanceux assis sur des chaises.

 

Tous les auteurs et collaborateurs sont présentés, et le temps de parole est bien réparti... un  vrai travail d'équipe! Les intervenants sont souriants (mais pas exultants) et professionnels. Chacun présente de manière générale son travail (la méthode, le CD-Rom...), en présentant les innovations, les bonnes idées (utilisation du "je" dans les consignes), et un exemple.

 

La présentation est soignée, avec un document de présentation pour chaque personne du public, avec un super poster au verso, un calendrier!

 

La méthode paraît vraiment bien ficelée (à tester en cours!), avec beaucoup de contenus et la possibilité de piocher des exercices en-dehors du livre... une présentation qui m'a donné envie de l'adopter tout de suite!

 

Un seul bémol: pas de questions au micro à la fin. Mais là, je n'avais rien à redire, de toute manière. 

 

En plus, ils ont distribué les exemplaires à la fin, et il y en avait assez pour tout le monde.

 

Et en plus de ça, ils se sont payés le luxe de faire des prix "spécial salon" sur le stand, pour les livres qui n'étaient pas des nouveautés.

 

Générosité et professionnalisme sont donc les clés d'une communication réussie!

 

Une surprise: Samir Editeur, La Récréhttp://www.samirediteur.com/new/images/books/new/recre0liv140.jpg

 

Par curiosité, je suis allée à la présentation d'une méthode pour enseigner le français aux enfants, et j'ai découvert cet éditeur, avec des nouvelles techniques d'enseignement.

 

La méthode en elle-même est basée sur l'apprentissage à travers les contes, et les dessins sont doux et vraiment agréables à regarder.

 

L'auteure nous a présenté quelques activités possibles pour l'exploitation d'un conte en classe, et je dois dire qu'elle m'a donné envie de m'intéresser aux techniques d'enseignement du FLE aux plus jeunes...

 

Plus tard, peut-être!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Virginie 19/04/2012 12:43


Bonjour ! Je viens de tomber sur ce blog qui a vraiment l'air intéressant. J'aimerai beaucoup avoir votre avis sur "Agenda" de la maison d'édition Hachette. Je vais devoir donner des cours de
français à des débutants pour la première fois d'ici quelques jours, ici à Taipei. Pour le moment je n'avais eu que des élèves parlant au moins un peu français. Ça me dérangerai beaucoup de
devoir commander un bouquin pour me rendre compte au final qu'il n'est pas top...

nadine 18/02/2011 19:08



 Prof de français au maroc ,j'étais en navigation à la recherche d'une solution à un os ,je débarque dans ton blog ,j'ai bcp aimé et je me suis abonnée .



Aline 20/02/2011 11:44



Cool! Merci :)


J'ai un pote qui vient d'arriver comme prof de FLE au Maroc, Ben. Je ne sais plus dans quelle ville par contre...


Bonne continuation!



agnes matrahji 10/02/2011 13:37



Nous aimerions vous faire decouvrir les EDITIONS FRANCAIS PLUS et leurs parutions