Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Aline

Bonjour!

 

J'espère que vous allez bien, et que vous avez passé de bonnes vacances. Avec Louis, on est partis faire un tour de Bretagne à vélo. Objectif de départ: St-Malo-Concarneau par la côte, ce qui devait faire environ 600km, sans compter les égarements ni les routes en plus pour longer la mer. Finalement, on n'est allés que jusqu'à Lannion, un itinéraire de 209km, qu'on a fait en 290km (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?), du 17 au 31 août. Tout ça parce qu'ayant prêté mon vélo à une copine très grande, je n'ai pas assez baissé ma selle et du coup, mon genou m'a fait extrêmement mal dès le deuxième jour... impossible de faire plus de 30km par jour, même en ayant remis la selle au bon niveau, quand le syndrôme de l'essuie-glace a frappé.

 

P1050027

On est allés à Saint-Quay-Portrieux, où Louis passait ses vacances quand il était petit. Deux superbes journées à la plage avec un bouquin,  La valse lente des tortues, de Katherine Pancol (que j'ai trouvé sympa, mais un peu trop identique, au niveau du style, à tout ce qui se fait en ce moment en littérature féminine: une écrivain-mère-célibataire qui parle de son écriture, de sa vie amoureuse et de ses rapports avec ses enfants en même temps qu'elle est prise dans une intrigue policière), pendant que Louis explorait des rochers à la recherche de fruits de mer. Au menu, crêpes, galettes et saucisson, le tout arrosé de cidre. 

 

P1050068Après Saint-Quay, direction Ploubazlannec et l'Ile de Bréhat. Si on avait su que le camping municipal de l'Ile de Bréhat était si peu cher (10,80€ pour nous deux et nos vélos), on y aurait sûrement dormi, malgré le prix de la traversée aller-retour avec les vélos (29€ chacun, je crois, avec des horaires obligatoires un peu pas pratiques du tout: avant 9h30 le matin pour l'aller, et avant 16h pour le retour). Du coup, on en a fait le tour une première fois sous un ciel menaçant et dans un vent quasi polaire (pendant que la canicule sévissait dans tout le reste de la France!), mais on y est retournés le lendemain, en voyant les rayons du soleil. Ca doit être vraiment très sympa d'y passer une petite semaine de vacances: pas de voitures, une jolie plage, et de belles promenades à faire à pied ou à vélo... le seul hic, c'est qu'on risque d'en repartir avec une patate chaude dans la bouche et un accent versaillais... mais une patate chaude bio, parce qu'il y a une ferme bio sur place qui vend ses produits au marché, et on s'est gavés de tomates cerises et de reines-claudes de l'île, un délice!

 

Ensuite, cap sur Plougrescant et la Maison du Littoral, que vous devez certainement avoir déjà vue en photo. On y est allés à pied depuis le camping, en suivant le GR34, sous des nuages noirâtres qui ont fini par éclater en une violente averse... au moment où on arrivait sous une forêt de pins, heureusement! Coucher de soleil magnifique avec un ciel nuageux qui aurait inspiré Turner, et de nouveau des crêpes.

P1050084  P1050091  P1050111

 

Avec le mauvais temps, on a sérieusement envisagé de prendre le train vers le sud de la Bretagne, à Nantes, et de remonter la Loire à vélo, ce qui nous aurait fait gagner 2-3 degrés, et donné un peu l'impression d'être en été, et pas au mois de novembre. Louis tenait absolument à ce que je voie Ploumanac'h et la Côte de Granit rose avant de partir, et donc on y est allés avec l'objectif de n'y rester qu'une journée.

 

Mais une journée, ce n'est pas suffisant pour marcher le long du GR34, voir toute la côte, son phare, ses magnifiques rochers trônant au sein d'une nature protégée, et également la réserve des 7 îles... On est donc restés 2 nuits à Ploumanac'h, juste à côté de Perros-Guirec. Pour la balade en bateau autour des 7 îles, on a eu vraiment beaucoup de chance: après une petite averse de pluie fine, le soleil a décidé de pointer le bout de son nez, tout comme les phoques gris qu'on a aperçus en train de faire la bouteille dans l'eau. Des cailloux et des oiseaux, donc, et principalement des Fous-de-Bassan sur les îles, avec leurs petits tout gris. Une chouette escale dans un des lieux les plus touristiques de Bretagne, dont le prix du camping (21€ la nuit! et c'était le moins cher de Ploumanac'h!) nous a fait fuir.

P1050183 P1050133 P1050147

 

http://csimg.leguide.net/srv/FR/00000635275782032x/T/140x140/C/FFFFFF/url/points-mes-etoiles-noires-de-lucy-a.jpgDerniers jours à l'Ile Grande, où on a trouvé un camping placé juste à côté de la plage, et pas cher du tout... le soleil étant de retour de toute sa force, on a passé deux jours à la plage à Trébeurden. Bronzage et lecture sur la plage pour moi et baignade dans l'eau glacée pour Louis, quelques balades à pied, notamment sur la pointe de Bihit. Comme j'ai fini la Valse lente des tortues sur l'Ile de Bréhat, j'ai cherché un nouveau livre, et dans le bureau-de-tabac-presse-souvenirs (le seul endroit de l'île où on peut trouver des bouquins), il n'y avait que des romans écrit par des auteurs du coin sur la vie dans l'île - et je dois dire que j'avais envie de lire autre chose - ou  Mes étoiles noires, de Lilian Thuram. Forte de mes a priori sur les capacités littéraires d'un joueur de football, je dois avouer que je l'ai pris à reculons, le besoin de bouquiner étant trop fort. Pourtant, je l'ai dévoré: c'est un recueil de biographies de personnes notables noires, dont je n'avais jamais entendu parler, pour la moitié. Il permet de revenir sur l'imaginaire tout blanc de blanc qu'on nous a créé à l'école (par exemple, qui parmi vous s'est dit un jour que les Egyptiens des pharaons étaient des arabes? ...et il y a même eu des pharaons noirs!). Un très très bon recueil contre le racisme, je vous le recommande chaudement!

P1050222 P1050233

 

Pour repartir, on est allés à Lannion... heureusement que c'était dans ce sens-là, parce qu'il y a une très looongue descente pour y arriver, que je n'aurais pas aimé prendre en montée! Avant de prendre le train (un TGV direct pour Paris avec un espace pour les vélos), on a fait un peu de tourisme dans la ville, avec les escaliers de Brélévenez, des escaliers en pierres (en haut, on aurait dit des pierres tombales reconverties) bordés de maisons d'un côté, et arrivant sur une cathédrale qui surplombe la ville. Puis j'ai passé une heure à attendre au bureau de Poste pour acheter des jolis timbres à coller sur mes cartes postales..."mais depuis l'augmentation du prix des timbres, on n'en a plus eu de jolis, mademoiselle!", puis une autre éternité dans l'Office du Tourisme pour acheter deux autres cartes postales, et c'était l'heure du retour à Paris. Finies, les vacances!

 

Vous pouvez retrouver toutes ces photos et d'autres encore en cliquant ici.

 

Pour ceux que ça intéresse, voilà les prix et les appréciations sur les campings dans lesquels on est passés, en sachant que leur point commun, pour la plupart, était l'absence cruelle de PQ! Bizarre, bizarre!

 

Ville Nom du camping 2 adultes +vélos Confort Accueil
Plévenon-Cap Fréhel Camping municipal du Cap Fréhel 8,80€ 1 bloc sanitaire pas mixte. Rien de spécial au niveau de l'accueil... le camping est situé en haut d'une superbe falaise donnant sur une plage, des promenades superbes aux alentours.
St-Quay-Portrieux Camping Bellevue 15,40€ 3 blocs sanitaires, dont un ouvert tard. Et du PQ! Miracle! On a eu un demi-emplacement et un tarif en conséquence, ce qui est cool. Sublime vue sur la mer.
Arcouest Camping du Rohou 15,20€ Une salle télé pour manger à l'abri du vent. Prises d'électricité toutes cachées. La dame de l'accueil, très gentille, nous a quand même fait payer le prix fort.
Plougrescant Camping le Varlen 10,90€ Salles de bain faites intelligemment (pas possible de mouiller les affaires!) et PQ! Accueil avec un bar très sympatique. Des affichages instructifs sur la Bretagne dans la salle de bains, et des panneaux sur l'"esprit camping". Tarif pour une personne, vu qu'on n'a pas de voiture. Cool!
Ploumanac'h West Camping 20,10€ Eau pas hyper chaude, la route qui passe juste derrière. Les deux personnes étaient sympa, mais il y a des panneaux menaçant d'exclusion partout, et on a payé plein pot, même sans voiture...
Ile-Grande (Pleumeur-Bodou) Camping municipal le Dourlin 7,25€ Un seul bloc sanitaire mixte, dont les douches ferment assez tôt. Dame sympa.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Trouver un Hotel Paris 28/10/2011 02:23


super ton post j'aime beaucoup ton blogue Je le consulte regulierement. BOnne continuation


Aline 29/10/2011 17:42



Bizarrement, j'ai l'impression que c'est faux, et que ce n'est qu'un moyen pour se faire de la pub... mais bon, un
post sur les hôtels pas chers à Paris, je valide



dimitri 13/10/2011 09:56


Super sympa ton blog. Très bien écrit et surtout ca donne envie d'y aller. Une écriture avec 1 éffet de reve. Félicitations


Aline 15/10/2011 23:04



Merci! :)