Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Si vous aussi vous voulez vous faire un Tour de France cycliste (du cyclotourisme, pas une course!) en solo, cette page pourra peut-être vous aider. Je me suis moi-même inspirée d'autres cyclo-touristes pour me préparer.


Matériel sur le vélo


Déjà, le vélo: un Cannondale absolument merveilleux, de modèle CAAD2 rouge. Il pèse environ 15kg. Avec un cadre droit, et des vitesses qui se changent sur les poignées, comme une moto. Facile à manier, assez léger, et surtout top classe et trop beau.

Ensuite, je n'ai pas mis de phares ni de catadioptres (et ça j'au
P1010988.JPGrais dû, mais ils n'en n'avaient plus chez Décathlon ni Go Sport!) parce que je roulais l'été, entre 10h et 18-19h, et il fait grand jour. Par temps de pluie, je mettais mon gilet fluo si seyant. Pas de béquille non plus. Quand j'ai voulu en acheter une, le vendeur s'est foutu de moi, en disant qu'elle allait se casser très vite, vu le poids que je transportais...

J'ai quand même mis une sonnette, très utile contre les piétons peu attentifs et même les voitures (en espérant que le conducteur n'écoute pas de la musique à fond).

Un gros antivol (mais pas très long) de la marque ABUS, la seule reconnue par mon assurance de vélo (cf plus bas).

Un compteur de kilomètre, très bon pour le moral, la motivation, et qui m'indiquait le nb de kilomètres parcourus depuis le départ de mon voyage, ma vitesse et l'heure. Laaaaaargement suffisant.

Pas de garde-boue, pas possible de monter les modèles standard sur mon vélo-qui-déchire tout. Juste une protection contre les cailloux.

Une sur-selle en gel (20€ chez Décathlon), très efficace contre les cloques aux fesses, et donc pas besoin d'acheter les shorts-cyclistes avec un fond en gel, affreusement chers (75€!!).

Une trousse-bricolage sous la selle, avec le matériel de base (rustines, colle, huile, sorte de couteau-suisse avec des outils...). Une pompe universelle. Parce que je n'avais pas des pneus de VTT, contrairement à ce que je croyais au début, mais des pneus avec une valve comme ceux de ville.

3 trucs pour mettre des bidons, et les bidons qui vont avec, bien utiles quand on roule sous un soleil caniculaire (je vidais les 3 bidons en une demi-journée!). Les bidons étaient en métal: pas de goût affreux de plastique, c'est mieux!

Une sangle de voiture avec blocage en métal de 2m50 pour attacher sur le vélo le paquetage comprenant la tente, le matelas de sol et le duvet ensemble...protégés par une toile de tente découpée. Et une autre d'1m50 pour relier les 3 ensemble.


Matériel dans les sacoches


Sacoche fringues

- maillot de bain

- jupe jolie en portefeuille

- jean marron

- 4 débardeurs de surf décathlon (lavage facile, séchage rapide)

- polaire sans manches

- polaire noire

- 1 cycliste à bretelles

- 2 shorts cycliste

- sous-vêtements dans un filet

- fringues nuit (short+débardeur+masque avion)

- pantacourt noir

- robe verte à fleurs légère

- t-shirt lao
- 3 paires de chaussettes de cyclisme (les meilleures venant de chez Lidl)
- 1 paire de Gola en cuir noir (pour temps froid/pluie)
- 1 paire de claquettes (pour marcher en pause)
- 1 paire de sandales de sport (marque décathlon)

Sacoche hygiène/nuit:


- trousse pharma (biafine, aspirine en comprimés, advil, tampons, arnican, arnica 9ch, bande velcro, stéri-strips, alcool modifié, coton, ciseaux, amoxiciline (antibiotique), lotion anti-moustique)

- photo potes ds poche

- bouquin

- petite serviette microfibre

- coussin gonflable

- lingettes

- trousse de toilette (crème solaire 50 Vichy, crème solaire 50 visage, crème solaire 50 yeux, pince à épiler, démaquillant, rasoir, déo anti-transpirant)

- trousse maquillage (chuis une fille, une vraie!!...mais je ne me maquillais que pendant les arrêts potes-famille).

- shampooing

- après-shampooing

- coton

- couverture survie (poche dessus)
- PQ

Sacoche cuisine

- Popote avec couteau, fourchette, cuiller, verre plastique, manche, éponge

- parapluie (poche côté)

- étui à lunettes avec une clé USB dedans (poche côté)

- bassine pliable

- camping gaz 

- bonbonne de gaz

- pinces à linge + fil

- bol plastique

- torchon

- anti-moustiques (utile qu'une fois, mais vraiment utile cette fois-là!!)

- savon de marseille (poche avant) pour la vaisselle, la lessive et le nettoyage des mains en cas de bricoloage.

- sacs poubelle (2)

- chargeurs tel + app photo-

- photophore (2 bougies + 1 photophore)

- set de couture (poche dessus)

Sacoche repas

- 3 boîtes poisson boîte

- Petits Déjeuners

- Thé en sachets

- Soupes chinoises (mais en fait c'était une idée pas terrible)

- Mélange fruits exotiques

- Compotes

- Sucre

- Cartes dans sac ziploc

- sacs ziploc (poche côté)

- bouteille Ricqlès (poche côté) pour mettre qqs gouttes dans l'eau et lui donner un petit goût rafraîchissant...la mini-bouteill m'a tenu les 3 mois! Avec une utilisation quotidienne!

- Trousse secours + ciseaux (dessus)

- Nouilles

- pâté

- guide de l'entretien du VTT (que j'ai gardé tout le long, ouvert une fois, rien compris, et refermé aussi sec)



Sacoche guidon

- gilet fluo (que j'ai fini par découper et accrocher au paquetage de la tente pour être bien vue des autres usagers de la route)

- boussole-sifflet-thermomètre

- trucs bras fluo

- chambre à air de rechange

- mitaines

- couteau suisse juliette

- k-way

- barres céréale/Petit-Déjeuners

- élastiques

- stylo

- appareil photo (mettre ds qch)
- agenda avec carte di'identité (pour marquer le nb de km/jour et les lieux traversés)
- porte-monnaie avec CB, carte vitale et de mutuelle, entre autres.
DSC01073.JPGVoilà le résultat!

J'ai opéré de petits changements quant à l'organisation de mes sacoches pendant le voyage, et j'ai enlevé de cette liste les choses inutiles que je me suis renvoyée par la poste chez Juliette, pour qu'elles m'attendent bien sagement sans peser trop lourd...


Préparation du voyage

- Pour l'itinéraire, j'ai utilisé Google Maps et j'ai acheté des cartes TOP 100 de l'IGN (1:100 000). Chaque carte me durait à peu près deux-trois jours de pédalage, mais ça valait vraiment le coup d'avoir les courbes de niveau (pour éviter les côtes au maximum) et les informations touristiques. Et aussi - avant tout - les petites routes et les chemins, afin d'éviter les nationales. Mon choix des lieux à visiter s'est fait uniquement sur les gens que je voulais voir, vu que c'était le but!

bicloune-copie-2.jpg- Pour le vélo, je suis allée chez Bicloune, et le vendeur avait plein de précieux conseils. Et il ne m'a pas crue quand je lui ai dis que je partais pour un Tour de France sans préparation physique... va falloir que j'aille le revoir pour lui démontrer qu'il avait tort! Le vélo m'a coûté 500€ et je l'ai assuré avec un marquage Bike Tracking (sur le site d'Oredon). Hors de question de le laisser dans la rue à Paris avant le départ, j'ai donc monté les 5 étages (sans ascenceur, et avec une micro-cage d'escaliers évidemment) jusqu'à chez Juliette pour le mettre à l'abri de gens mal intentionnés.

- Pour la mise en forme physique, comme je l'ai dit, je n'en ai fait aucune. Pas particulièrement de sport avant (mon dernier exploit remontant à la course de pirogue 9 mois auparavant...). Mais c'est vrai qu'à la base, à part un petit problème de genoux quand je fais de la marche, je suis en forme physiquement. Certains prennent des tas de vitamines et de compléments nutritifs... mais je n'ai eu qu'à faire attention à mon régime, à varier les plaisirs, les goûts et les ingrédients, et je n'ai eu aucun problème!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :